2. L’utilisation du bois

I. De l’arbre à l’objet manufacturé

  • Une fois que l’arbre a été sélectionné (car il a atteint le volume souhaité), on procède à son marquage, puis à son abattage (il est coupé), son ébranchage (enlever toutes les branches, dont on pourra récupérer le bois ou les copeaux pour d’autres usages). Enfin, il faut procéder au débardage des grumes (c’est à dire les retirer de la parcelle, en attendant qu’un camion vienne les chercher). Pendant toutes ces étapes, la préoccupation du bûcheron est de ne rien casser (voir les extraits 11’42 » à 14’00 ») et 21’13 » à 21’56 »)
  • Le stockage des grumes consiste à les laisser perdre leur eau : éviter qu’elles ne s’abîment (17’10 » à 18’40 »)
  • Sciage : ne pas gaspiller (découpage des planches 19’24 » à 21’30 », récupération des autres produits 21’30 » à 21’40 »)
  • Transformation en produits finis : différents usages (pâte à papier, aggloméré, lamellé-collé, ébénisterie, menuiserie, ou tonneaux) et combustibles)
  • Les métiers de l’ébénisterie (de 24’21 » à 26’16 »)

Autre schéma sur la filière bois.

II. Gestion durable des boisements

  1. Les forêts tropicales : les bois exotiques surexploités
  2. Boisement feuillu vs. boisement résineux (24’01 » à 25’59 »)

Objectifs.png

Publicités