1. Dynamique des masses d’air et des masses d’eau

Lien vers la fiche TP

Les masses d’air et d’eau sont fluides : elles peuvent se déplacer facilement. L’air et l’eau peuvent être plus ou moins lourds, pour un même volume : leur masse volumique peut changer selon les conditions physiques.

Les facteurs qui influent sur la densité sont :

  • la température : plus l’air/l’eau est froid.e, plus il/elle est dense. On le voit bien dans cette modélisation

L’eau froide (donc dense) descend, tandis que l’eau chaude (moins dense) monte. On observerait de même avec de l’air.

  • la salinité : plus l’eau est salée, plus elle est dense. On le voit bien dans cette modélisation

L’eau salée (donc dense) coule vers le fond, tandis que l’eau douce (moins dense) reste en surface.

Ces deux facteurs (qui peuvent jouer dans le même sens ou s’opposer) sont à l’origine des vents et des courants.

On peut visualiser l’apparition d’un courant sur cette vidéo.

On peut visualiser l’apparition d’un vent sur cette vidéo.

C’est cette propriété qui fait aussi que la fumée (chaude) monte, que les pâtes ou le riz tournent dans la casserole d’eau bouillante.

Cela agit aussi dans le brassage des eaux d’un lac au cours des saisons :

Ecoles de pêche | Caractéristiques physico-chimique de l'eau

Stratification thermique d’un lac en hiver et en été

A l’automne, l’eau de surface devient plus froide que l’eau profonde : elle plonge et remue les sédiments, ce qui rend brutalement disponibles les éléments nutritifs déposés au fond. Même chose au printemps, ce qui favorise la croissance des algues.

Publicités