2. Echinodermes & Mollusques

Avant la séance

Évolution de la nutrition

Chez les Échinodermes

https://i2.wp.com/planete.gaia.free.fr/images/im.animal/inmarin/etoileana.jpg

Les étoiles de mer, prédatrices de Mollusques bivalves, ont une technique de digestion très particulière (lire ci-contre et voir ici).

Les autres Échinodermes, brouteurs (oursins) ou filtreurs de sable (holothuries) ont un tube digestif les traversant de la bouche à l’anus.

 

Chez les Mollusques

Les 3 grands groupes de Mollusques se sont spécialisés dans trois régimes alimentaires différents : les Bivalves sont généralement filtreurs (voir vidéo du courant d’eau créé), les Gastéropodes sont brouteurs (ou rarement prédateurs), et les Céphalopodes sont prédateurs.

Évolution de la circulation

Chez les Échinodermes

Chez les Mollusques

Évolution de la reproduction

https://i1.wp.com/news.ecoledelamer.fr/plancton/113809e86075ddf32866294104a50738603152a7.jpegChez les Échinodermes

La plupart des Échinodermes étant benthiques (ils vivent posés sur le fond), ils sont peu mobiles au stade adulte et ont des larves planctoniques qui permettent la dispersion des espèces (voir vidéo sur la reproduction des oursins).

Chez les Mollusques

Résultat de recherche d'images pour "accouplement pieuvres"La grande diversité des milieux de vie des mollusques Gastéropodes rend leurs modes de reproduction également variés (voir vidéo d’accouplement des limaces). Chez les autres Mollusques, généralement aquatiques, les œufs sont pondus dans l’eau et se développent de façon autonome (voir vidéo éclosion des œufs de Seiche).

Le cycle de vie de la Mulette Perlière Margaritifera margaritifera est une aventure à lui tout seul (lire La Hulotte n°101 ou voir vidéo courte ou vidéo longue)

Les plus anciens fossiles d’Échinodermes sont supposés autour de -600 Ma, les formes actuelles sont apparues vers -470 Ma (Ordovicien).

Les Mollusques sont également présents dès le début du Cambrien (-540 Ma). L’apparition des groupes actuels s’étale de l’Ediacarien (-600 Ma) pour les Gastéropodes, au Cambrien (-540 Ma pour les Bivalves et -515 Ma pour les Céphalopodes à coquilles).

Publicités