1. Spongiaires & Cnidaires

Avant la séance

Pendant la séance

Évolution de la nutrition

Chez les Spongiaires

Une coupe d’Éponge pour voir ses cellules filtrantes (choanocytes)

Et une vidéo pour visualiser l’entrée et la sortie d’eau dans l’Éponge.

 

 

Chez les Cnidaires

Une coupe de méduse et de polype pour voir sa cavité gastrique.

Et une vidéo (un peu ancienne mais très pédagogique) sur le fonctionnement des cellules urticantes.

Évolution de la circulation

Chez les Spongiaires et les Cnidaires, les échanges nutritifs se font directement à travers les tissus de l’animal, tous plus ou moins directement au contact avec l’eau de mer.

Évolution de la reproduction

https://i2.wp.com/www.takween.com.tn/Demo/Zoologie/chap3/image/imag7.jpgChez les Spongiaires

Les cellules des Spongiaires, peu différenciées, peuvent facilement donner des gamètes (oocytes et spermatozoïdes) qui seront libérés dans l’eau de façon synchrone. Une vidéo de la libération des gamètes dans le courant d’eau.

Chez les Cnidaires

Cycle de vie d’une méduse Aurelia aurita avec alternance de phase fixée (polype) et planctonique (méduse)

Vidéo de la « ponte » (en fait, l’émission coordonnée des gamètes mâles et femelles) des coraux

Spongiaires et Cnidaires semblaient déjà diversifiés dans les gisements fossiles de la faune d’Ediacara en Australie (daté de -630 à -540 Ma).

Pour La Science – Février 2018

Publicités